Commune de Cazoulès

CRISE SANITAIRE

Rappel des gestes barrières.

Alors que l’épidémie reprend de l’ampleur, le relâchement des gestes barrières observé durant une longue période n’est plus permis. Leur application en tout lieu et en toute circonstance demeure indispensable :

• L’aération des pièces 10 minutes toutes les heures ;

• Le port du masque dans les lieux clos ;

• Le maintien de la distanciation sociale ;

• Le lavage des mains;

• L’utilisation du gel hydroalcoolique.

Règles relatives au port du masque en intérieur et en extérieur.

En intérieur, conformément aux annonces du Ministre des Solidarités et de la santé, le port du masque est à nouveau obligatoire depuis le 26 novembre dans tous les espaces publics clos, y compris les lieux soumis au passe sanitaire.

En extérieur, un nouvel arrêté préfectoral rend obligatoire le port du masque pour toute personne de plus de 11 ans à compter du 30 novembre 2021 et jusqu’au 30 décembre 2021, sur l’ensemble du département de la Dordogne, dans les espaces publics caractérisés par une forte concentration de personnes, à savoir :

• les marchés, brocantes, vide-greniers, ventes au déballage ;

• les manifestations festives, sportives, culturelles et revendicatives (par exemple les marchés de Noël, les fêtes communales, les foires et fêtes foraines, les spectacles de rues, les feux d’artifices…) ;

• les files d’attente ;

• les abords des gares et des abris bus ;

• les abords des principaux centres commerciaux (les samedis), des établissements scolaires (aux horaires d’entrées et de sortie des élèves) et des lieux de cultes (aux horaires d’entrée et de sortie des offices religieux)

Règles relatives au passe sanitaire.

  • Les lieux où le passe sanitaire est obligatoire

Le passe sanitaire est obligatoire pour l’accès :

  • aux lieux de loisirs et de culture (salles de spectacle, cinémas, musées…) ;
  • aux activités de restauration et débits de boissons, y compris en terrasse (cafés, bars, restaurants, discothèques…) ;
  • aux foires, séminaires et salons professionnels ;
  • aux services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux (hôpitaux, maisons de retraite, EPHAD…), sauf dans les cas d’urgence.
  • Cas particulier des marchés de Noël

Des dispositions particulières s’appliquent aux marchés de Noël en raison de leur forte fréquentation en cette période de fin d’année : conformément aux annonces du Ministre des Solidarités et de la santé, l’accès aux marchés de Noël est soumis au contrôle du passe sanitaire et au port du masque.

Lorsqu’un contrôle général d’accès à l’ensemble du marché de Noël n’est matériellement pas possible, le contrôle du passe sanitaire s’impose à toutes les activités de vente de boissons et de nourriture (qu’elles soient à consommer sur place ou à emporter, dès lors qu’elles ne sont pas hermétiquement closes), ainsi qu’aux animations génératrices de regroupements (patinoire et spectacles, notamment).

Pour davantage de précisions, vous pouvez consulter le lien suivant :https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/les-mesures/protocole-sanitaire#marches.

  • Les conditions d’obtention du passe sanitaire

Pour rappel, l’obtention d’un passe sanitaire est conditionnée à la présentation, numérique ou papier, d’une preuve sanitaire parmi les 3 suivantes :

  • La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit :
  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Janssen) ;
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

A noter qu’à compter du 15 décembre 2021, les personnes de 65 ans et plus et les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen devront justifier d’un rappel vaccinal pour que leur passe sanitaire soit prolongé.

Les personnes de 18 à 64 ans ayant eu leur dernière dose de vaccin avant le 17 juin devront avoir fait leur rappel au 15 janvier pour que leur passe ne soit pas désactivé, puisqu’elles auront passé à cette date les délais de 5 mois pour être éligibles au rappel et de 8 semaines pour réaliser ce rappel.

La preuve d’un test négatif de moins de 24h, qu’il s’agisse d’un test RT-PCR ou antigénique ;

Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la COVID-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Évolution réglementaire liée aux cas de COVID-19 dans les écoles.

A compter du lundi 29 novembre 2021, la règle de la fermeture de la classe pour une durée de 7 jours dès le premier cas positif ne s’applique plus à l’école (maternelle et élémentaire).

A partir du moment où un cas positif est détecté, une procédure de dépistage systématique de l’ensemble des élèves est immédiatement mise en place. Trois situations peuvent alors se présenter :

  • Si le test est positif, l’élève devient un cas confirmé et doit s’isoler à son domicile durant 10 jours ;
  • Si le test est négatif, l’élève peut revenir en classe ;
  • Si l’élève n’est pas testé, il poursuit son apprentissage à son domicile.

Il est fortement recommandé, pour les élèves non testés positifs lors du 1er test, de réaliser un 2e test au bout de 7 jours.

Dans tous les cas, le dépistage, gratuit pour les mineurs, est réalisé par les familles, qui choisissent le lieu et le mode de dépistage (RT-PCR salivaire ou nasopharyngé, antigénique nasopharyngé) ou, dans certains cas, à l’école.

COVID-19 : Stratégie vaccinale.

Dans le contexte actuel d’aggravation de la situation sanitaire et de découverte d’un nouveau variant, la vaccination demeure pour l’heure la meilleure solution pour lutter contre le virus. Le gouvernement a donc annoncé l’ouverture du rappel vaccinal à toutes les personnes de 18 ans et plus, et dès 5 mois après la première injection ou la dernière infection à la COVID-19.

Pour ce rappel vaccinal, différentes possibilités sont offertes :

• soit en s’adressant aux professionnels de santé à proximité de chez soi, en prenant contact avec son médecin traitant, son pharmacien ou son infirmier, qui peuvent vacciner (avec Pfizer).

• soit en prenant rendez-vous auprès de l’un des 15 centres de vaccination actuellement disponibles en Dordogne. D’ores et déjà des créneaux supplémentaires ont été ouverts, et de nombreux autres seront disponibles dans les prochains jours : il est possible de prendre rendez-vous sur www.santé.fr. Alors qu’un peu plus de 5 000 injections ont pu être effectuées dans ces centres de vaccination la semaine dernière, il est prévu d’augmenter les capacités à 9 000 injections dès cette semaine, puis à 12 000 injections la semaine prochaine. A compter de la semaine prochaine, les centres de vaccination seront approvisionnés en Moderna, qui permet une protection contre l’infection équivalente à celle du vaccin Pfizer, voire supérieure selon certaines études. Dans la mesure où la vaccination par Moderna est recommandée pour les plus de 30 ans, les personnes âgées de moins de 30 ans désireuses d’un rappel vaccinal seront orientées vers les équipes mobiles du SDIS et le centre de vaccination du centre hospitalier de Bergerac qui poursuivront les injections Pfizer.

Actus

 

Pin It on Pinterest

Partager

Avec vos amis.