Bibliothèque de Cazoulès

Chère George Sand

George Sand n’est que passions multiples et contradictoires : passion du travail et passion du plaisir qu’elle nomme pudiquement

Auteur : CHALON Jean
Éditeur : Flammarion
Catégorie : Étiquette :

George Sand n’est que passions multiples et contradictoires : passion du travail et passion du plaisir qu’elle nomme pudiquement ” un embrasement céleste “. Passion pour son fils, Maurice, et passion pour ses amants qu’elle considère comme autant d’enfants. Passion pour la liberté et passion pour l’esclavage. Passion des voyages qui l’entraînent en Italie ou en Espagne, et passion pour son refuge de Nohant. Passion pour les idées et pour les hommes, et, parfois, pour les femmes, quand cette femme, comme une Marie Dorval, incarne en sa personne le théâtre romantique.
Séduisante comme Natalie Barney, intrépide comme Alexandra David-Néel, cousine par alliance de ma chère Marie-Antoinette, George Sand avait tour pour me devenir également chère, et elle l’est devenue depuis que j’ai lu, en 1964, le premier volume de sa Correspondance éditée par Georges Lubin. Vingt-quatre ont suivi, et, de ces lettres, naissent des évidences qui détruisent bien des légendes !

Livre

Pin It on Pinterest